14 mai 2008

Log 27. Maelstrom

Pensée du jour : "Cette nuit, tu te sens plus grand, biensûr, d'avoir choisi ton camp"
Fond musical : Kavinsky - Dead Cruiser

finalmechantComment transformer en tourbillon autodestructeur les bases d'un équilibre naissant ? Ce n'est malheureusement pas le thème d'une thèse de psycho. C'est plutôt un exercice pratique dans lequel, en toute humilité, je semble exceller. Alors voilà, puisque je n'ai pas écris depuis un bail, je vous remets dans le contexte : célibataire depuis Février, je m'en foutais un peu et j'en profitais pour m'occuper de moi et profiter de ma vie sociale florissante. Bien entouré par plusieurs cercles de potes, soirées avec eux plusieurs soirs par semaine. Et le plus important : mes deux meilleurs amis (une fille et un garçon), bien présents. Et un soir tout bascule. Nous somme un Jeudi soir et c'est le rendez vous régulier d'un de mes cercles d'amis dans un bar parisien. Ma meilleure amie est de la partie. Il est important de noter qu'elle a gagné ce statut en l'espace d'un an, ce qui est plutôt incroyable. Mais depuis que nous nous sommes rencontrés, là où je travaille, les jours n'ont pas cessé de nous rapprocher, créant un genre de symbiose. Tellement de délires, de références en commun poussaient même les autres à se demander si nous n'étions pas frère et soeur. C'est simple, on pouvait tout se dire, à bâtons rompus, et ça s'est prolongé même lorsqu'elle a quitté la boîte. Et ce soir là, sans que l'alcool ne m'y pousse particulièrement, je vais vers elle et lui demande "Pourquoi on est jamais sortis ensemble ?". Je ne suis pas sûr que c'était pour rire, mais la réaction qu'elle a eu m'a empêché d'y réfléchir plus longtemps. En effet, elle m'avoue avoir été amoureuse de moi pendant les mois passés côté à côté professionnellement. S'ensuit un baiser ... Et voilà, la machine était lancée. Evidemment, on essaie d'étouffer l'affaire, de se dire que ce n'était rien et qu'on oublie, d'autant plus qu'elle a un copain.

Oui mais voilà, une semaine après, on passait la nuit ensemble. Chaque minute passée avec elle me faisait tout remettre en question : suis-je vraiment amoureux de ma meilleure amie ? Quoiqu'il en soit, après une période de silence, on décide de se revoir sur des bases saines : elle n'est plus amoureuse de moi, et moi j'en sais rien mais je veux pas la perdre alors autant reprendre l'amitié épantante qu'on entretenait dès le départ. Mais quand même, je repense à cette nuit, aux heures passées à se regarder dans les yeux et autres activités moins sages ... et je m'efforce de chasser tout ça de ma tête. Ca devenait compliqué : je devais la revoir comme avant, ne plus coucher avec elle, jamais, et plus j'essayais de m'en convaincre plus le court circuit me guettait. Mais comme un rebondissement n'arrive jamais seul, voilà que bientôt on se retrouve à être tous les deux célibataires. Et ma stupidité reprend vite le dessus, je l'invite à passer une nuit chez moi. Ca fait à peine quelques jours qu'elle s'est séparée de son copain, et je tente une approche grosse comme une maison. Oui mais voilà, elle se laisse prendre au piège volontairement. Nous sommes Samedi 10 Mai, et je me retrouve à avoir une discussion sur l'oreiller avec ma meilleure amie, après une nouvelle nuit ensemble.

Elle me reparle d'un mec sur qui elle a flashé. Me dit qu'elle est attirée par moi mais que ses sentiments ne sont pas de l'amour, même si ce fut le cas à notre rencontre. Je vois alors le puzzle dans son intégralité : je suis en train de bousiller mon amitié avec elle, sans aucune chance de construire une relation amoureuse. On voudrait tous les deux que tout redevienne comme avant, deux amis si proches qu'ils devinent la fin de leurs phrases. Mais quelque chose cloche chez moi : je ne suis plus certain de ce que j'éprouve. Amitié ou amour ... ne pas pouvoir coller une étiquette sur ce que je ressens me fait dérailler. J'ai peur de perdre ma confidente, et en même temps je souffre dès que je la vois et qu'elle me parle de son crush. Si ce n'était pas elle, j'aurais suivi mon code habituel : partir en claquant la porte, sans appel. Mais ce n'est pas si simple. Peut être que si j'hésite entre amour et amitié, c'est parce que je me raccroche à la personne qui m'apporte le plus de tendresse. Je crois que j'ai peur d'être seul, et la promiscuité physique qui a eu lieu entre nous me fait m'agripper comme un perdu. Peut être que si je rencontrais quelqu'un d'autre, tout pourrait rentrer dans l'ordre. Une fois de plus, je marche sur les rares éléments pûrs de ma vie. J'aimerais comprendre ce qui se passe dans ma tête, pouvoir définir et décider de mes sentiments. Mais avant tout, je ne veux pas la perdre ...

" Chères ondes de l'adolescence volent dans l'air
Chair nue s'affole, s'emmêle, pêle-mêle...
Hostile et flou on était
Un été de joie me revient parfois
J'ai vécu depuis j'ai même donné la vie
Mais je garde ce parfum subtil et flou nommé 16 ans
Un parfum d'avant
Et je lève mon verre
En vidant mon âme, j'ai passé la nuit à boire
A nos fièvres heureuses
Comme si j'avais déjà vécu mille vies
Je repasse les pages
Endormi, je revois nos images
Lointaines de l'adolescence."
Mark Maggiori,
Un Parfum Nommé 16 Ans

Fin de transmission.

Posté par V A A N à 21:13 - Commentaires [7] - Permalien [#]


Commentaires sur Log 27. Maelstrom

    Forever young... I want to be forever young...

    (tu notes qu'on a pas les mêmes références)


    A ce stade de l'aventure, t'es sur un sentier over délicat, et j'suis pas conseiller pour un clou dans c'genre de situations, alors a part te dire que tu d'vrais p't'être tout arrêter maintenant, même si c'est un peu tard, bah j'peux pas t'être de meilleur conseil :/

    Néanmoins, j'voulais te checker aussi, parce que j'te le rappelle, t'es dans mes flux RSS

    Posté par Yass, 14 mai 2008 à 22:24 | | Répondre
  • é__è

    Courage à toi...
    Etant aussi en ce moment dans une situation pas claire dans ma tête, savoir entre amitié ou amour ce qu'on ressent pour un ami... et les sentiments sont tellement changeant parfois...
    Que de te souhaiter du courage je ne sais que faire d'autre.

    Comme tu l'as remarqué, mon blog me représente assez bien... je peux dire avec des images (du moins j'essaye), mais les mots je ne trouve pas.

    Tu écris joliment, continues ^_^

    Aja aja fighting pour the ghostmachine !!!

    Posté par Persilya, 14 mai 2008 à 22:54 | | Répondre
  • Courage à toi aussi... en tout cas ça fait plaisir de te relire. Et puis ça fait du bien de voir qu'on n'est pas la seule à galérer, même si c'est super égoïste de dire ça

    Pour ton amie, là, je ne me sens pas de te donner de conseils :-S Simplement, comme tu le dis, c'est dommage de eprdre une belle amitié comme celle que vous aviez... mais d'expérience, il est difficile de garder l'amitié lorsque l'amour s'en mêle.

    Allez, courage, et plein de bisous.

    Posté par Becky, 14 mai 2008 à 23:34 | | Répondre
  • Les sentiments, c'est comme une pelote de laine ... Plus t'essaies de démeller, plus t'emmêles !
    D'expérience, je peux te dire que certaines situations ne restent jamais longtemps trés claires ... J'ai trés peu d'Amitié qui ne sont pas passé par la case "Ambiguité" ... voir carrément "Amour à sens unique" ... je suis passée par le mode "J'la vois pas, je souffre de son absence / J'la vois, je souffre de la présence des autres" ... Et on s'en sort. Parfois. ... Et même que des fois, on arrive à garder un lien unique avec l'autre ...
    Je ne sais pas comment, je sais juste que si vous en parlez, vous finirez par trouver une solution. Ou la vie s'en chargera à votre place ...

    Posté par Léa, 17 mai 2008 à 14:02 | | Répondre
  • elle doit aller travailler pasqu'elle est déjà en retard, mais elle croit qu'elle reviendra aussi...

    un autre fantôme perdu dans la machine

    Posté par Cheshire, 19 mai 2008 à 18:00 | | Répondre
  • Merci de vos réactions, même si ça me donne pas de solution, au moins ça me motive à en trouver.

    PS (Juste pour être carré): la chanson que j'avais mis à la base ne marchait pas, je l'ai donc remplacée par Kavinsky - Dead Cruiser. A bon entendeur ...

    Posté par Vaan, 19 mai 2008 à 23:45 | | Répondre
  • Finalement j'ai un peu de temps pour te rendre la pareille (et pas de rendre l'appareil, pasque niet, je garde mon dinky pour moi) et faire un tour de la maison. J'aime bien ici aussi, alors bon, reposte pour je puisse Arnoldiser (i'll be back)

    Posté par Cheshire, 24 mai 2008 à 19:03 | | Répondre
Nouveau commentaire